Interclubs

Interclubs

2006 - N1A (2eme) - 57363 (18eme) HISTORIQUE : l'EASQY monte en Poule Elite ! !

Composition de l’équipe...

HISTORIQUE FINALE DES INTERCLUBS 2006: l'EASQY monte en Poule Elite ! ! (dernières mises à jour))

Jamais avant nous un club Yvelinois n'avait accédé à la poule Elite de l'athlétisme Français.

Nous l'avons fait en ce dimanche 21 mai à Saran,  sur un stade balayé par les rafales de vent, en nous classant 2ème de la poule finale de N1 A, derrière Nice et devant Rennes, Montpellier, Alsace Nord, Fleury les Aubrais, Césame Val d'Oise et St Etienne.

Cet exploit, ponctué d'un nouveau record du club (57 363 points), a été réalisé par une équipe de 64 athlètes :

-   très homogéne: vous allez le découvrir à la lecture des résultats
-  très jeune : 10 cadets (7 CF et 3 CG), 10 juniors (7 JF et 3 JH), 15 espoirs (7EF et 8 EH), soit plus de la moitié de l'équipe qui n'est pas encore senior.
très solidaire à l'image d'Emilie Roussey, cadette débutant l'athlétisme cette année, remplaçante au pied levé de Camille Fertel, victime d'un malaise lors de l'échauffement du 3000m.

Dès les premiers concours, le ton était donné pour l'EA St Quentin en Yvelines:

Nos adversaires allaient trouver face à eux une équipe homogène comme les lanceurs de marteau, Christophe Ruf, 6ème avec 48, 80m et Fabrice Joseph, 10ème avec 40, 59m,

composée de jeunes athlètes qui allaient défendre crânement les couleurs du club à l'image d'Antoine Yvon, cadet, réussissant 4, 20m au 3ème essai de la perche dans les rafales de vent ou encore des deux juniors filles à la hauteur Awena Schach, remportant le concours, comme au 1er tour, avec 1, 65m et Stéphanie Macé se classant 13ème avec 1, 50m,

 

conduite par des athlètes de haut niveau tel Pierrick Mille, prenant la 3ème place du saut à la perche avec 4, 60m. 

Et les premières courses démontraient aussi les qualités de compétiteurs de tous :

L'exemple est venu de Sébastien Raichon, s'arrachant dans la dernière ligne droite pour remporter d'1/100 de seconde le 5 km marche en 22' 07" 84, après un effort parfaitement dosé, démontrant aux "anciens du club" venus épauler cette jeune équipe que leur présence était indispensable (Merci à Claude, Sylvain, Corinne, Aurélie...) et donnant envie aux plus jeunes de se battre comme des lions : 8ème place pour le junior Alexandre Bouric en 27' 40" 01, ajoutant avec Sébastien quelques 624 points de plus qu'au 1er tour pour l'équipe.

 

Les marcheuses aussi amélioraient leurs performances d'il y a quinze jours : Elodie Serra, 6ème en 16' 58" 88 et Emilie Houstin, 7ème en 17' 07 03, plaçaient un moment l'EASQY en tête du match par équipes.

 

Sur 400m haies, Francine Lenfant, confirmait qu'elle était de nouveau lancé pour réaliser une saison qui devrait la conduire jusqu'aux "France Elite" : 4ème de la série 1 en 61" 16, elle réalisait déjà les minima A pour les France N2, tandis que Solène Eboulabeka se classait 2ème de la série 2, battant son record personnel en 64" 66.

 

 

Les garçons n'étaient pas en reste : 3ème place de la série 1 et nouveau record du club en 54" 74 pour Fabien Vignier et belle 4ème place de la série 2 pour Guillaume Quenault en 57" 47.

 

Au triple saut, Olivier Berrée, 8ème avec 13, 83 m(+3,1 m/s) et Julien Bich, 14ème avec 13,12m (+2, 4 m/s), faisaient mieux qu'au 1er tour.,  tandis qu'au poids, Maxime Louvain, 7ème avec 12, 67m et Sylvain Garot, 8ème avec 12, 35m confirmaient l'homogénéité de l'équipe

 

tout comme Ghrislaine Oucharif et Aurélie Lefèvre au marteau féminin, respectivement 5ème avec 45, 96m et 6ème avec 43, 66m.

Sur 400m, Laurence Petiphar, en série 1, réussissait une course magnifique d'équilibre pour finir en remontant ses adversaires face au vent et descendre sous la minute : 59" 91 tandis que Nantenin Keita, dans la série 2, après un départ un peu trop prudent, terminait elle aussi en trombe pour réussir 60" 37.

 

Même maîtrise pour les garçons dans des courses très ventées: 5ème place en série 1 pour Damien Martin en 50" 45 et 4ème place en série 2 pour Khalil Arfaoui en 50" 86.

Au disque féminin, la cadette Laïla Belarbi faisait son entrée en équipe interclubs et se classait 7ème avec 26, 31m accompagnée de Barbara Gignoux, 9ème avec 25, 02m.

Même chose au poids où la cadette, Marion Essissima, 9ème avec 9, 90m profitait des conseils et de l'agressivité de Corinne Martin, éternelle capitaine d'équipe, qui signait son retour d'une belle 4ème place en lançant le poids à 11, 84m.

 

Et toujours la parfaite symbiose des cadettes et des seniors en longueur où Francine Lenfant, 9ème avec 5, 32m (+ 4, 1 m/s) et Aïsseta Diawara, 5ème avec 5,54m (+ 3 m/s) apportaient de précieux points à l'équipe.

 

Sur 800m, époustouflante maîtrise de nos deux cadettes, pour réussir des courses parfaitement équilibrées : 2' 27" 57 pour Marine Lemaître et 2' 30" 39 pour Laetitia Floucaud.

Chez les garçons, 2' 00" 09 pour Bastien Tardy, tout juste remis d'une blessure à la cuisse, et 2' 02" 99 pour Stéphane Bretheau.

 

Sur 200m, progrès confirmés pour Aurore Peyratout en 26" 89 face à un vent de 2, 1 m/s et Monica Gomis en 27" 12 avec 3, 5 m/s de vent défavorable.

 

Et toujours une belle homogénéité d'équipe avec les 5ème et 4ème places de Laurent Vandenhende en 23" 86 ( -1, 7 m/s) et Medhi Medhaoui en 23" 77 ( - 3, 2 m/s), encore à court de compétition.

Dans une compétition de cette envergure, l'apport des athlètes polyvalents est inestimable comme l'ont démontré, Maxime Louvain, égalant le record du club pour remporter le saut en hauteur avec 1, 95 m, ou Aurélie Morel, lançant le javelot à  29, 13m juste derrière Elodie Charlet qui a réussi 29, 81 m.

 

Polyvalence toujours, avec Nathalie Trennec et Stéphanie Louis, talentueuses spécialistes de 400m ou de 800m, mais apportant aujourd'hui leur contribution sur 1500m: 7ème place pour Nathalie en 5' 07" 63 et 9ème place pour Stéphanie en 5' 09" 49, malgré une douleur très vive au mollet en fin de course.

 

Les interclubs c'est une compétition où il faut faire preuve de combativité comme Vincent Poirier et Mohamed Baha sur 1500m: respectivement 4ème en 4' 00" 35 et 8ème en 4' 03" 06

 

Il faut aussi faire preuve de courage comme nos deux perchistes, blessées, qui ont magnifiquement tenu leur place : 2, 80m pour Haïfa Jouini (entorse du pouce ) et Sophie David (fracture de fatigue).

Et comment ne pas s'enthousiasmer devant les performances des jeunes talents du club : Victoire dans la course 1 du 100m haies pour la cadette Aïsseta Diawara en 14" 58 face à 5, 3 m/s de vent défavorable, battant au passage la championne de France cadettes du 60m haies de cet hiver!

 

Victoire encore pour Kevin Lochet au javelot avec un jet à 57, 94 m ne se laissant pas démonter par la présence dans le concours d'un international en activité!

Et toujours des équipiers qui assurent la densité des performances : Stéphanie Macé : 15" 73 au 100m haies, pour sa deuxième épreuve de la journée, à 25/100 de son record malgré un vent défavorable de 2, 20m.

Guillaume Thomas, appelé la veille pour remplacer Franck Hemond, malade, qui réussi 43, 48 m au javelot.

Et ce vent de face terrible qui perturbe énormément les hurdlers : Damien Broothaerts à la lutte avec le champion d'Europe juniors, malgré un départ raté à cause du starting-block qui a reculé lors de sa poussée, voit sa fin de course gâchée, gêné par des haies renversées par d'autres coureurs et atterrissant dans son couloir, puis par le déséquilibre de son voisin de course, doit se contenter de la 3ème place de la série 1 en 15" 25 ( -2, 3 m/s), à plus dune seconde de sa valeur réelle.

 

Dans des conditions toutes aussi difficiles, Julien Bich fait preuve de sa combativité habituelle pour décrocher la 2ème place de la série 2 en 15" 20 (- 2, 9 m/s).

Mais en longueur, Damien Broothaerts a réussi à profiter du vent pour se projeter à 6, 80m (+ 5, 4 m/s), tandis que le cadet Sarang Yim signait son entrée dans l'équipe seniors avec un bond à 6, 23 m (+ 3 m/s).Profitant aussi du vent pour s'envoler tout près des 11m, Monica Gomis a pris la 6ème place du triple saut avec 10, 97m (+ 3, 1 m/s), entraînant avec elle Laetitia Floucaud : 10, 15m (+ 2 m/s), effectuant là toutes les deux leur deuxième épreuve de la journée.

Sur 100m, les sprinters ont étonné dans des conditions très défavorables : 3ème place dans la série 1 pour Eddy Mandil en 11" 50 (- 4, 2 m/s) et pour Jeremy Esope dans la série 2 en 11" 50 également (- 3, 3 m/s).  5ème place dans la série 1 pour Samantha Gomis en 13" 28 ( -3 m/s) et 4ème place pour Emilie Caman dans la série 2 : 13" 48 (- 2, 2m/s).

Le dernier concours de la journée, le lancer du disque, a vu le retour bien sympathique dans l'équipe de Claude Thoré, décrochant une belle 8ème place avec un dernier essai à 39, 79m, remportant son pari avec Fabrice (qui devient le spécialiste des paris perdus mettant à contribution Sandrine pour récompenser les gagnants par un gateau fait maison ! ). Pierrick Mille, également ancien adepte des épreuves combinées a assuré la deuxième performance à 33, 35 m.

Les dernières courses ont permi le festival habituel et presque tranquille de nos spécialistes du demi fond :

Sur 3000m steeple, superbe victoire pour Benoit Rapicault en 9' 09" 05 et 7ème place pour Frédéric Michel en 9' 39" 25.

Sur 3000m, encore une magnifique course d'Elias Couto, 5ème en 8' 49", entraînant avec lui le junior Sarahoui Mansouri, 7ème en 8' 49" 37.

Sur 5000m, excellente performance pour Léo Didier, 2ème en 15' 03" 09 et Aymeric Bouttefroy, 4ème en 15' 11" 39.

C'est dans l'adversité que se révèlent les caractères bien trempés : tout comme Maxime Louvain avait compensé la blessure de Sebastien Mingot en hauteur en égalant son record personnel, Patricia Lossouarn a été extraordinaire : pour montrer la voie à la jeune cadette Emilie Roussey, lancée dans le bain des interclubs à la suite du malaise à l'échauffement de Camille Fertel (et remplissant parfaitement son contrat en 13' 33" 76), Patricia a tout simplement battu le record du club du 3000m en 10' 19" 83 !

 

Bien entendu, les interclubs se terminent toujours par les relais :

 

En assurant les transmissions, l'équipe féminine du 4x 100m (Mélanie Kromah - Marine Lemaître - Aurore Peyratout - AÏsseta Diawara) a pris la 4ème place en 49" 20,

 

tandis que l'équipe masculine (Laurent Vandenhende - Eddy Mandil - Julien Bich- Damien Broothaerts) s'est classée 2ème en 42" 53.

 

Sur 4 x 400m, les filles privées de Francine, déjà repartie pour ne pas rater l'avion la ramenant en Allemagne (et qui m'en voulait de ne pas la laisser essayer une course inédite : le 4 x 400m  + sauter dans la voiture + foncer sur la route pour rejoindre Roissy en moins de 2 H 30 ! ) ont bien entouré Monica Gomis pour ses grands débuts dans ce relais : Nanto Keita, Solène Eboulabeka, Monica Gomis et Laurence Petiphar ont terminé 5ème en 4' 01" 58.

Les garçons ( Damien Martin - Khalil Arfaoui - Vincent Poirier - Fabien Vignier) se sont également classés 5ème en 3' 23" 62.

 

La compétition s'est donc terminée à la deuxième place pour l'EASQY, synonime de montée en poule Elite pour les interclubs 2007:

1er : Nice  58 651 pts

2ème : St Quentin en Yvelines  57 363 pts

3ème : Rennes  57 120

4ème : Montpellier  56 327

5ème : Alsace Nord : 55 503 pts

6ème : Orléans - Fleury Les Aubrais  54 920 pts

7ème : Césame Val d'oise  54 428 pts

8ème : St Etienne  54 276 pts

Bien sur il y a eu les cris de joie, les tours d'honneur, les embrassades... mais aussi les applaudissements aux vainqueurs Niçois. Vraiment une très belle journée !

2007 - Elite (13eme) - 58030 (13eme) SUBLIMES EQUIPES D'INTERCLUBS

Composition de l’équipe...

SUBLIMES  EQUIPES  D'INTERCLUBS

 

Extraordinaire, magnifique, époustouflante ou sublime, on ne sait quel qualificatif choisir pour décrire notre équipe qui, pour la 2ème année consécutive, a assuré son maintien en Interclubs Élite.

Elle fait preuve d'un tel esprit de solidarité et d'une telle motivation que chaque année elle nous étonne.

Elles puise  toujours sa force aux mêmes sources :

- son homogénéité ( seulement 5 fois aux 2 dernières places sur 78 classements, et 26 fois dans les 5 premières places )

- sa jeunesse ( 3 cadets, 14 juniors, 10 espoirs, pour 34 seniors et 2 vétérans )

-  son formidable goût de la compétition, illustré hier par les équipes de relais 4x 400m ( 2ème place et Record du club pour les garçons)  et 4 x 100m (2ème place et Record du club pour les filles) en fin de compétition alors que le maintien ou la descente se jouait entre l'EASQY, St Junien et l'Entente du grand Lyon.

Un match interclubs, c'est toujours une journée particulière et pleine d'émotions.

Tout d'abord l'arrivée au stade; bruyante et joyeuse pour notre équipe avec une Monica des grands jours : trompettes, pancartes, jambés, peinture sur les visages, elle avait pensé à tout !

 

Les premiers arrivés avaient fixé la banderole

Ensuite la compétition bien sur ( des photos et vidéos illustreront ultérieurement le compte rendu). Elle allait être difficile sur le plan des performances individuelles à cause d'un fort vent de face dans la ligne principale et au niveau collectif puisque nous arrivions avec le dernier total des 8 équipes et qu'il fallait se classer au pire 5ème pour rester en poule Elite l'an prochain.

Avec traditionnellement la marche pour commencer : aux habitués  Emilie Houstin (17' 23'' 53) et Bruno Maréchal (29' 43'' 17) sont venus s'ajouter cette année les courageux Elias Couto (28' 57'' 31) et Corrine Rapicault (23' 00'' 27).

Sur 400m haies, Francine Lenfant, toujours aussi compétitive malgré son manque d'entraînement (61'' 29 , perf de niveau Qualif directe aux N2) et Solene Eboulabeka (64'' 69) prenaient chacune la deuxième place de leur série.

Fabien Vignier, lui aussi en difficulté pour s'entraîner cette année (58'' 23) et Grégoire Fabre, pour son baptême du feu en interclubs élite (59'' 99) s'en sortaient honorablement dans des courses relevées.

Sur 400m, Nanto Keita battait son record personnel en 57'' 76 et s'offrait une très belle 2ème place, imitée dans la série suivante par Laurence Petiphar qui, avec 60'' 82 réalisait la 6ème performance sur les 16 compétitrices.

Damien Martin, avec un début de course très relâché et un finish retrouvé, se classait 3ème d'une course relevée en 49'' 26, tandis qu' Imad Rahoui améliorait lui aussi son chrono du 1er tour en 50'' 18.

Pendant ce temps les concours avaient commencé :

Au marteau, Fabrice Joseph (40, 94 m) et Olivier Demange ( 37, 12 m) remplissaient leur contrat, tout comme Kevin Lochet 53, 21 m) et Franck Hemond ( 52, 25 m ) au javelot.

Au poids, Cyril Giraux ( 14, 24 m ) prenait une superbe 4ème place tandis que Maxime Louvain ( 12, 95 m ) apportait ses points avant de se diriger vers le sautoir en hauteur.

Du côté des femmes, en hauteur Awena Schach ( 1, 60 m ) et Lise Dubuisson (1, 55 m) se classaient respectivement 4ème et 5ème, tandis qu'au triple saut Monica Gomis (10, 99 m ) et Francine Lenfant (10, 67 m) ne parvenaient pas à tirer bénéfice du fort vent favorable.

En longueur, par contre, le junior Samuel Gomis, après des premiers essais difficiles, trouvait le bon réglage en retombant à 6, 99 m (+ 2, 3 m/s) mais le cadet Sarang Yim avec 6, 52 m (+ 4, 1 m/s) était déçu.

Sur la piste on en était au 800m : 2' 00'' 15 pour le junior Thomas Ben Mebarek, avec une belle aisance tactique et 2' 01'' 13 pour Khalil Arfaoui dans une course au train très rapide. Chez les filles, Nathalie Trenec en 2' 28'' 13 et la cadette Marine Lemaitre en 2' 37'' 50 avaient bataillé ferme dans le vent.

Gros vent de face aussi pour les courses de 200m : 27'' 17 pour Aurore Peyratout (- 1, 6 m/s),  27'' 67 pour Monica Gomis (- 4, 2 m/s),  22'' 24 et une probante 2ème place derrière Christophe Cheval pour Brice Panel avec un vent défavorable de - 3, 4 m/s et 23'' 07 pour Jeremy Esope (- 1, 4 m/s).

Les rares classements intermédiaires annoncés nous situaient entre la 6ème et la 7ème place. Comme prévu, il allait falloir batailler ferme pour remonter à la 5ème place, synonyme de maintien en Élite.

Sur 1500m, les 2 juniors Charline Calvarin (5' 08'' 28) et Nacera Oucharif (5' 43'' 28) faisaient de leur mieux tout comme Vincent Poirier, 4ème en 4' 01'' 08 et Frédéric Michel (4' 09'' 07).

A la perche, Antoine Yvon, encore un junior, égalait son record personnel avec 4, 60 m, tandis que Pierrick Mille se classait 3ème avec 5 m tout en assurant un lancer de disque à 38, 67 m, accompagné dans cette discipline par Claude Thore avec 38, 66 m.

Au lancer du javelot, tir groupé pour Elodie Charlet, 9ème avec 27, 64 m et Aurélie Morel, 10ème avec 27, 59 m tout comme au marteau avec les 7ème et 9ème place de Ghrislaine  Oucharif (44, 16 m) et Aurélie Lefèvre (42, 86 m) ou encore les 9ème places ex-æquo des sauteurs en hauteur Sebastien Mingot et Maxime Louvain avec 1, 90 m.

Et toujours ces classements intermédiaires qui nous annonçaient 6ème ou 7ème...

 

Les entraîneurs observaient, prodiguaient  des conseils, des encouragements, des soins,

 

Les organisateurs, par mesure de prudence avaient décidé d'inverser le sens des courses de haies. elles allaient donc se dérouler avec un chronométrage manuel et sans anémomètre.

Sur 110 m haies, Christopher Bayemi s'en sortait admirablement bien en 14'' 7 tandis que Tarek Rezgui assurait l'essentiel en allant au bout en 16'' 9.

Et sur 100m haies, nos deux juniors allaient faire parler la poudre : 13'' 8 pour Aïsseta Diawara et 14'' 1 pour Stéphanie Macé, soit 2029 points à elles deux : la charge de la grande remontée de l'EASQY était sonnée......

Au poids féminin, Corinne Martin, malgré une jambe très douloureuse se classait 4ème avec 12, 49 m, entraînant derrière elle Stéphanie Macé 7ème avec 10, 56 m et nos deux jeunes lanceuses de disque : record du club et 5ème place pour la cadette Marion Essissima (35, 37 m) et 29, 30 m pour la junior Laïla Belarbi.

Et de tous les côtés du stade, l'EASQY finissait la compétition en fanfare : 4ème place ex-æquo à la perche et record du club égalé à 3, 40 m pour Sophie David et Haïfa Jouini. 3ème place et 8ème place en longueur pour Aïsseta Diawara (5, 66 m  + 4, 7 m/s) et Nanto Keita (5, 34 m + 2,7 m/s).

Sur 100m Eddy Mandil (11'' 82) face à un mur de - 5, 3 m/s et Jonathan Agricole ( 11'' 67) avec - 2, 4 m/s se classaient néanmoins 7ème et 5ème sur les 16 sprinters. Bonnes prestations également pour Samantha Gomis en 13'' 38 (- 3 m/s) et Emilie Caman en 14'' 07 (- 2, 6 m/s).

Mais le vent aidait nos triple sauteurs : 14, 79 m pour Christopher Bayemi (+ 4 m/s) et 13, 48 m pour Imad Rahoui (+ 4, 1 m/s)

Arrivaient les courses de fond, un des points forts de l'EASQY depuis plusieurs années.

Sur 3000m steeple, magnifique course en tête pour Aymeric Bouttefroy, finalement 2ème en 9' 23'' 69 et Laurent Perrot, 5ème en 9' 30'' 27.

Course en tête également sur 3000m pour Patricia Lossouarn, 4ème en 10' 11'' 98,nouveau record du club, tandis que Lucy Di Benedetto réussissait un bon 11' 20'' 22, et que Benoit Rapicault 6ème en 8' 44 et Sarahoui Mansouri, 9ème en 8' 58'' 39 étaient aussi devant nos adversaires pour le maintien.

Même chose sur 5000m avec Léo Didier 4ème en 14' 48'' 80 et Grégory Cheval 9ème en 15' 30'' 23.

A ce moment là des interclubs, nous étions 3 clubs à la lutte en quelques points pour la fameuse 5ème place : St Junien, club à l'opposé du nôtre, avec une très forte équipe de garçons constituée à force de recrutements bien monnayés et une équipe fille faible, où les athlètes ne se connaissent pas, l'Entente Asptt Lyon - Asu Bron qui connaît actuellement de graves difficultés pour faire cohabiter ses sous-sections, et nous.

Les relais allaient s'avérer décisifs comme souvent lors des rencontres par équipes.

les consignes étaient données  et écoutées attentivement

Sur 4x 100m hommes, épreuve à haut risque, Eddy Mandil prenait un départ canon, malgré deux mollets douloureux et lançait idéalement Christopher Bayemi qui exprimait toute sa puissance poussé par le vent. Mais le passage de témoin avec Jonathan Agricole cafouillait et nous frôlions la catastrophe... heureusement le passage s'effectuait néanmoins dans la zone !  Jeremy Esope, dans la dernière ligne droite relançait l'équipe vers un chrono honorable de 43'' 13. Et coup de théâtre: Lyon était déclassé pour un passage hors zone, se trouvant donc éliminé de la course au maintien.

C'est donc contre St junien que notre avenir allait se jouer et c'était tout un symbole pour les connaisseurs et les passionnés de l'athlétisme, très nombreux sur le stade : qui l'emporterait entre '' le club formateur '' et '' le club recruteur '' ?

Sur 4x 400m femmes, Francine Lenfant, comme souvent plaçait l'équipe en tête, permettant à Solène Eboulabeka et Laurence Petiphar de bien gérer leurs parcours en conservant des forces pour finir très vite. Nanto Keita avait fort à faire contre des filles de haut niveau et notamment une Marie Collonvillé (internationale en épreuves combinées) des grands jours. Mais le temps final était excellent : 3' 55'' 80 (minima pour les France de relais) et surtout l'équipe de St Junien était distancée de 8''

Au tour du 4x 400m hommes de se lancer dans la bagarre avec là encore de gros clients : à l'image de Francine, c'est Damien Martin qui lançait magnifiquement l'équipe en passant en tête. Khalil Arfaoui, malgré une cuisse douloureuse et Imad Rahoui, bagarreur pour se dégager d'un tassement d'où il sortait avec les tibias en sang, transmettait à Brice Panel en 4ème position. Loin devant,  son copain d'entraînement Henni Kechi ne pouvait être rattrapé et allait donner la victoire à Lyon. Mais Brice ne faisait qu'une bouchée des ex internationaux sur 400m, Ahmed Douhou de St junien et Marc Foucan de Martigues. Il terminait finalement à la 2ème place, portant l'équipe vers un nouveau record du club en 3' 16'' 42 (minima de qualification pour les France de relais) et distançant St Junien de 2''.

Il restait le 4x 100m filles : pour elles, le challenge était simple ( aller au bout sans se faire disqualifier et l'EASQY serait encore en Élite l'an prochain ) mais au combien stressant pour une équipe aussi jeune : 2 juniors et 2 espoirs !

Équipe jeune , oui , mais équipe motivée, aimant la compétition et qui travaille ensemble depuis des années, donc capable d'une grande maîtrise technique.

Eh bien , non seulement Samantha Gomis, Aurore Peyratout, Monica Gomis et Aïsseta Diawara ont assuré de magnifiques passages, mais en plus elles se sont jetées dans la bataille de la victoire pour finalement décrocher une magnifique 2ème place, ponctuée d'un nouveau record du club espoirs et seniors en 48'' 09, minima de qualification pour les Championnats de France Espoirs et pour les France de relais seniors !!

St Junien terminait 7ème de la course; donc la 5ème place du classement final ne pouvait plus nous échapper et ce fut la grande explosion de joie qui ponctue très souvent les interclubs de l'EASQY ces dernières années:

 

 

Et bien sur le traditionnel bain dans la rivière du steeple : certains y vont sans se forcer d'autres un peu contraints. Pour cette spécialité aussi, il faut un coach !

 

 

 

 

Comme toujours, la réussite d'une pareille journée est le résultat de toute une équipe : les athlètes et leurs entraîneurs, mais aussi les juges , un peu frustrés car ils  ne peuvent suivre que partiellement le déroulement de la compétition, et tous les dirigeants qui participent à la préparation (le transport, la confection des sandwiches....) sans oublier les parents-supporters (les encouragements, les photos....).

Il faut également associer à la réussite de ce 20 mai 2007, tous les membres du club qui ont matché à Sarcelles, dans des conditions particulièrement difficiles ( pluie mais aussi équipe incomplète ) pour obtenir l'accession en Nationale 2A de l'équipe 2 de l 'EASQY, ce qui permettra l'an prochain à environ 120 athlètes du club de participer à un match Interclubs de niveau National.

Merci et Bravo à tous.

En conclusion, le grand vainqueur de la journée, c'est bien l' Entente Athlétique de Saint Quentin en Yvelines !