5 équipes médaillées à la coupe de France

L athlétisme, sport individuel est aussi un sport collectif et mixte. Tous les pratiquants le savent car ils s entraînent ensemble, filles et garçons,  partageant le plaisir de se retrouver, la joie d une séance bien menée, les souffrances d’ un effort intense, s encourageant les uns les autres…
La coupe de France permet de vivre ce partage en compétition puisqu elle propose des relais et des challenges de spécialités où l’on cumule les performances de quatre équipiers.
Et ce week-end à Blois, lors de la finale nationale, l’EASQY a pu à nouveau démontrer son formidable esprit d équipe, maintes fois relaté lors des championnats interclubs.


Samedi : carton plein !


4x1000m mixte cadets médaille d’or :

C est une course particulière car chaque équipe place ses  coureurs dans l’ordre de son choix. Cédric avait choisi l ‘option de faire commencer les 2 filles et terminer les 2 garçons.
Pari risqué qui demande aux coureurs de parfaitement maîtriser leurs allures de course.


Élisa Croissant, prenant le départ entourée de garçons à su ne pas s’affoler et trouver le bon rythme pour courir la distance au niveau de son record personnel. Les équipes ayant fait le choix de faire partir les garçons avaient 200m d’avance.

Alors Jade Le Corre s’est élancée dans une course poursuite maîtrisée et de toute beauté, réalisant son record du 1000m en 2’50 ». Il restait 50m à combler sur l équipe de tête pour nos 2 garçons. 
Yassine Rahoui ne se trompait pas d allure et revenait progressivement sur la cadette qui menait ce relais. Il la dépassait rapidement et transmettait le témoin avec 20m d avance à  Suleyman Yalaoui.
Ce dernier s’élançait avec détermination, montrant à ses adversaires qu il ne se laisserait pas rattraper et c’est finalement avec plus de 10 secondes d’avance que nos 4 jeunes demi-fondeurs remportaient la médaille d’or, en 11’16″49, nouveau record du club.


Medley filles médaille d’or :

Relais spectaculaire, faisant se succéder une spécialiste du 100m, puis une du 200m, une du 300m et enfin une du 400m. 
Encore une fois la force de l’EASQY a été la parfaite addition de 4 talents individuels. 

Estherline Noël, définitivement reconnue comme une partante hors pair, à mis l’équipe sur orbite pour lancer Laura Chahinian, en progrès constants et faisant dorénavant partie des meilleures sprinteuses du club.
Après ces 2 parcours et des transmissions de témoin très réussies, notre équipe se situait en 2ème position.
Lena Virlogeux, comme en série, allait se révéler décisive. Sa maîtrise du 300m, tout en accélération, sans jamais se désunir, à impressionné et lui a permis de passer le relais avec une solide avance sur les autres équipes.
Ces dernières allaient-elles pouvoir revenir sur Narimane Amara, notre médaillée des France Élite en salle sur 800m ?
Bien sûr que non, car Narimane s’élançait avec autorité, ne laissant aucun espoir à ses poursuivantes et coupait la ligne d arrivée avec une seconde d’avance sur les 2èmes. Médaille d or et record du club en 2’16″96.


Saut en hauteur mixte (2 filles et 2 garçons), médaille de bronze :

2 sautoirs côte à côte, un pour les filles et l’autre pour les garçons, permettant à chacun de suivre le concours des autres. Un fort vent de face gênait les athlètes, et c’est encore la solidarité de nos athlètes qui s’est révélée décisive :

Chez les filles, la petite contre performance de notre toute jeune minime 1ère année Cali Hoys, s arrêtant à 1m45, à 10cm de son record, fut immédiatement compensée par notre multi-medaillée des championnats de France, Justine Bisiau.
Une « juju » déterminée à se battre pour l’équipe est quasiment invincible et c’est avec brio qu elle allait remporter le concours en franchissant 1m68, très bonne performance au vu des conditions. 

Même scénario chez les garçons où Nicolas Marchal, qui avait été l’atout majeur pour qualifier l’équipe en finale, échouait à 1m85. Mais aussitôt Antoine Maréchal venait à  la rescousse en franchissant magnifiquement 1m90.

Au bout du compte, c’est la médaille de bronze que remportaient nos 4 spécialistes, médaille qui vient récompenser le formidable travail réalisé par leur entraîneur Éric, qui, dans une joyeuse dynamique, accueille et forme un impressionnant groupe de jeunes sauteurs.
Nul doute que ce groupe sera encore au rendez-vous des médailles dans les années à venir.


4x100m hommes, médaille de bronze :


Grande spécialité de l’EASQY, avec les titres remportés lors des éditions de 2018 et 2019, le challenge s’annonçait plus compliqué cette année avec une équipe renouvelée de moitié.Ce relais, en plus de l’esprit d’équipe demande une grande maîtrise technique et des qualités très spécifiques à chaque poste.
Après une série terminée à la 2ème place mais avec le 5ème temps des qualifiés, dans une composition nouvelle, nous nous sommes concertés avec les 4 relayeurs et avons décidé de revenir à une composition qui nous permettrait de nous projeter en tête de course.

Nicolas Jean Moulin avait terminé le relais en série. En finale, il reprenait son poste de prédilection, et, en exceptionnel partant qu’il est, lançait l’équipe en tête dans le 1er virage.
Ainsi il retrouvait son  » frère d’arme », Babacar Diop et compagnon d’entraînement de toujours pour prendre le relais au prix d un magnifique passage.
Sur la ligne opposée, face au médaillé olympique Christophe Lemaitre, leader du club d’Aix les Bains, meilleur temps des séries, seul notre immense et talentueux Babacar Diop peut faire face.
Et le pari était réussi puisque Babacar terminait son parcours sur les talons de Christophe Lemaitre.
Place maintenant aux nouveaux de l’équipe, juniors tous les deux. Yannis Siassia d’abord, qui progresse vraiment dans ce difficile exercice technique qu’est le sprint en virage. Même s il se fait remonter par le relayeur de l athlétisme 92, deuxième temps des séries, Yanis maintenait l équipe à la 3ème place.
Ayant endossé le rôle de finisseur, Raphaël Gomis démontrait la force mentale et le relâchement technique indispensables pour résister au retour des poursuivants.
Il passait la ligne en 3ème position et apportait la 4ème médaille de la journée à l’EASQY.
Malheureusement son cassé du corps se terminait par un roulé boulé qui lui valait une fracture de la clavicule, seule mauvaise nouvelle d’une journée très réussie pour la nombreuse délégation Saint Quentinoise.


Dimanche : à 36 cm du grand chelem !

L’équipe filles du lancer de poids 4è :

36 cm, c’est ce qui a manqué à notre équipe filles au lancer du poids pour monter elle aussi sur le podium.  Et pourtant elles se sont bien battues dans ce concours où elles présentaient la plus jeune équipe.

Clémence Garot a amélioré son record personnel dès son 1er essai avec 11m72. Fanta Sylla a établi son nouveau record avec 10m42. Lina Hoys a lancé à son meilleur niveau de la saison avec un jet à 12m08, et Ines Besozzi, encore minime a réussi un bon 10m38.Cette équipe, formée d’1 minime et 3 cadettes 1ère année présente un formidable potentiel pour les années à venir. Dès l’année prochaine, elles reviendront toutes les 4 pour monter sur le podium, c’est certain !

4x200m mixte médaille d’or :

Lorsque nous avons préparé nos équipes de relais, le 4x200m mixte, avec le Medley filles, était la course que nous avions ciblé pour y remporter le titre.

Nous connaissons le niveau de nos sprinters longs au club et peu d’équipes en France peuvent leur résister. Les séries nous l’avaient confirmé puisque l’équipe de l’EASQY réussissait le meilleur temps des 18 équipes sélectionnées.

Et pourtant les passages de témoin furent assez moyens ; il faut dire que c’est un relais peu couru,  qu’on ne prépare que pour la coupe de France.

Pour ce relais aussi l’ordre des participants est laissé au choix des clubs. Nous avions décidé de placer les 2 filles aux premières places en demandant à chacun de s’appliquer beaucoup plus sur les transmissions au cours de la finale.

Lena Virlogeux, en grande forme pour cette coupe de France, lançait parfaitement l’équipe et passait le relais à Narimane Amara, très performante également sur 200m.

3 équipes se détachaient, dont l’EASQY, et Narimane transmettait à Nicolas Jean Moulin, cette fois beaucoup mieux qu’en série, dans ce peloton de tête.

Nicolas Jean se détachait en compagnie du coureur de Strasbourg (nouveau prodige de l’athlé et recordman de France du 100m cadets). Son passage de relais avec Babacar Diop, un modèle !, leur permettait de prendre une nette avance sur Strasbourg.

Babacar, en lumière dans ce dernier parcours, impressionnait toute la tribune par son relâchement et sa facilité à déployer son immense foulée. Il apportait une magnifique conclusion à ce week-end avec la médaille d’or et un nouveau record du club en 1’34 »18.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire